La relaxation est un phénomène spontané de relâchement et de retour progressif à l’état d’équilibre d’un système en situation de déséquilibre provisoire – action psychothérapique utilisant le relâchement conscient et la maîtrise du tonus musculaire-. Une belle définition souvent difficile à appliquer en situation de trac ou d’angoisse, ces quelques exercices pour faire taire vos démons…

I/ Quelques exercices…

Voici quelques propositions d’exercices à adapter en fonction du temps et de l’espace impartis

Détente respiratoire :

  • Expiration buccale puis inspiration nasale, essayez de ralentir le rythme. On peut visualiser le filet d’air qui sort de notre bouche. Il est intéressant de poser les mains sur le bas-ventre afin de sentir l’endroit d’où naît la respiration.

  • On peut s’inspirer des exercices de technique vocale. Soufflez en prononçant le son « s » pour commencer puis travaillez avec les autres consonnes.

  • Un travail sur les sensations : il est intéressant de sentir l’air frais qui entre et l’air chaud qui sort de nos voies respiratoires. Se concentrer sur des sensations précises permet de vider les esprits encombrés. Elles sont presque imperceptibles au départ mais au cours de la séance elles deviennent de plus en plus présentes.

Détente musculaire :

  • serrer chacune des parties de son corps puis les desserrer, afin de prendre conscience de chacun de ses membres, des tensions qui les habitent et d’essayer de les atténuer.

  • le relâchement : si on a la possibilité d’être allongé on peut essayer de visualiser chacune des parties de son corps (pieds, chevilles, mollets, cuisses, hanches, aine, buste, dos, épaules, bras, avant-bras, mains, cou, visage) et penser à s’ancrer dans le sol, s’enfoncer progressivement. Si au début ce n’est qu’une image mentale, celle-ci aidera à se détendre progressivement. Attention à ne pas s’endormir !

Un conseil : il est intéressant de faire un bilan en groupe à la fin d’une séance de relaxation, ce travail étant assez individuel chacun pourra partager son ressenti et se sentir moins seul face à ses peurs et difficultés.

II/ De la musique pour calmer les esprits

Cet article répertorie les types de musiques et leurs effets sur le corps. Les musiques dites « sacrées » sont connues pour leurs vertus relaxantes. De même le chant et ses propriétés vibratoires permettent de détendre le larynx et de retrouver ainsi ses capacités respiratoires.

« Elle apaise nos angoisses, favorise la concentration, stimule la mémoire, facilite l’apprentissage du langage… On sait depuis longtemps que la musique adoucit les mœurs ».

Il existe une quantité d’exercices permettant de se relaxer l’important est de trouver ceux qui vous correspondent. Il est parfois intéressant de changer ou de se renouveler selon vos besoins du moment !

ATTENTION !

  • la relaxation ne signifie pas assoupissement, elle sert à vous apaiser et vous rendre plus disponible, en d’autres termes elle redynamise !

A vous de jouer et rendez-vous le mois prochain pour un nouvel article…

Angèle Arnaud

www.a-suivre-formation.com

www.facebook.com/suivreformation/

https://www.linkedin.com/feed/