end-588614_640

« Faire corps avec sa tête »

Faire corps avec sa tête ? Vaste programme, qui semble insurmontable pour certains d’entre nous. Le corps est souvent considéré comme une contrainte que l’on préfère cacher derrière un pupitre. Que faire alors quand nous sommes catapultés au milieu d’un espace vide de 26 m2 ayant une capacité d’accueil de plus de 3000 spectateurs –oui, ça existe c’est la surface de la scène du Palais des congrès et ce n’est pas la plus grande !-. Voici quelques informations pour apprivoiser l’animal…

smilie-495999_640

Bas les masques !

Le visage est doté de 43 muscles faciaux capables de produire 10 000 expressions dont 3000 porteuses de sens, une palette de couleur prometteuse… Suant, tremblotant, contracté, le visage est l’expression de notre intériorité, il nous trahit autant qu’il nous sert. Un visage fermé peut rendre une prise de parole inaccessible à l’auditoire. Les expressions de notre visage permettent à l’auditoire de lire les émotions qui nous traversent et de donner du sens aux mots.

sign-2822786_640-2

Bah… donc… euh : voilà !

Ils parasitent nos discours on les appelle tics, abus de langage, fourre-tout, expressions-doudous, ce sont nos meilleurs alliés mais ils peuvent aussi être nos pires ennemis. Comment les utiliser à notre avantage ? Voici quelques conseils…

secret-2725302_640 (1)

Le silence est roi, la pause est reine

Par peur d’ennuyer son auditeur.ice, on a tendance à penser qu’il vaut mieux que notre discours soit le plus rapide possible. Certes les phrases directes et condensées sont très efficaces, cependant il ne faut pas oublier que derrière les oreilles qui nous écoutent il y a des humains et non des machines qui ont besoin d’un temps de compréhension. Prendre son temps ne signifie pas être lent. Aménager des pauses, des silences, sera souvent un moyen d’être plus clair. Voici quelques conseils pour apprendre à faire silence…

soap-bubble-3085321_640

Trop près, trop loin ? Gardez la distance juste !

Lors d’une prise de parole professionnelle l’espace dans lequel nous intervenons est essentiel. Celui-ci implique une distance ou une proximité avec son/ses interlocuteur(s). Chaque personne possède une bulle de confort – aussi appelée bulle proxémique – qu’il est inconvenant de ne pas respecter. Voici quelques conseils pour apprendre à respecter les limites de chacun…

sheet-music-2656005_640 (1)

Je parle donc je suis…

La voix révèle la personnalité de l’orateur. Bien maîtrisée, elle permet de transmettre des intentions différentes grâce aux variations de tons et de registres.
Vous voulez apprendre à accorder votre instrument ? Voici quelques conseils…

business-3173322_640 (1)

Ô voix ! Sors de ce corps !

Lors d’une prise de parole, on peut parfois avoir le sentiment que notre corps nous trahit, nous lâche : les joues rouges, les mains tremblantes, les jambes qui flageolent… On voudrait parfois sortir de notre corps, si difficile à maîtriser. Mais pour le public que serait une voix sans un corps pour la rendre vivante ? Voici quelques astuces pour mieux incarner son discours…

woman-2696408_1920 (1)

Sus au trac ! La contre-attaque : comprendre, désamorcer, freiner !

Quand nous devons défendre une idée qui nous tient à cœur, que les enjeux sont grands, que l’on est sous pression, ou simplement par timidité, le trac monte et peut aller jusqu’à nous paralyser. Pour désamorcer sa montée en puissance : en connaître le fonctionnement et savoir le localiser est une première étape. Alors, pour partir à l’attaque du trac voici quelques conseils…